Partager ce site sur Facebook    Qui sommes-nous   Recommander ce site   Page de démarrage    Nos liens    Infos navigation    Mentions légales    Contact   

Accueil
Vues sur Yaoundé
Yaoundé suite 1
Yaoundé suite 2
Autour de la table
La bonne viande
Visite au village
Kribi la belle
Autour de Kribi
Chez les pygmées
Douala le grande
Douala suite 1
Douala suite 2
Ngaoundéré
Nord & Extrême Nord
Maroua authentique
Tour d'horizon
Tour d'horizon suite
Foumban
Foumban suite
Bafoussam
Bafoussam suite
Autour de Bafoussam

Ebom Essowa
Ebom Essowa suite
Notre mariage
L'épreuve des taxis
Bamenda
Bafut et environs
Kumbo et Oku
Kumbo et Oku suite
Le Mont Cameroun
Buéa l'Anglophone
Limbé la balnéaire
Expressions locales
L'artisanat local
Ebolowa
Les bonnes adresses
La gastronomie
Les cartes détaillées
Lions Indomptables
Mon argumentaire
Notre Livre d'or
Nos liens
L'avatou' Cam
Suggestions tourisme
Les hébergements
Formalités de départ
Vivre au Cameroun
Mentions légales







mesure d'audience


Une aile de la prison centrale de Douala
 
Déjà que le fait d'être en prison n'est pas gai, la franchement ça fait peur ! mieux vaut vous tenir à carreaux au Cameroun, car vous devenez vite locataire des lieux cette prison se trouve au quartier New Bell. A Yaoundé la prison se trouve au quartier Kodengui, elle n'est guère mieux.

La Cathédrale St Pierre St Paul
 
Photo prise depuis le cimetière Catholique


Parking interne d’une compagnie de transport interurbain
 
Seul les agences de voyages ont ce type de véhicules qui ne servent qu’à relier les villes entres elles. Ces bus font le plus souvent la navette "Yaoundé-Douala" et d’autres grandes villes du Cameroun. A l’intérieur des villes seuls les taxis ou motos taxis vous prendront en charge.

Deux têtes de Taxis
 
Photo prise à Bonassama Douala 4ème. A Douala, les motos taxis "bend skins" sont au moins aussi nombreux que les taxis, c'est un petit peu moins cher et ça a bien du charme, l'avantage c'est qu'ils passent partout, les conducteurs de ces engins à deux roues sont plutôt habiles, je vous déconseillerai néanmoins de ne pas en prendre s'il pleut, car les pneus des motos sont souvent lisses, çà relève alors de l'inconscience.

Une rue de Bonanjo
 
Carrefour de l'agence Swiss +


Il faisait aussi les soldes lui!
 
Rappelez-vous bien, vous êtes au pays des Lions Indomptables. Ce commerçant se trouve devant le supermarché Babacam quartier Akwa avenue Ahmadou Ahidjo.

Un autre comptoir de vendeur
 
A akwa, la population n'a cessé de s'intensifier, à la fois par un dynamisme interne de ses habitants et par les apports migratoires des nouveaux venus dans la cité portuaire. Akwa est de ce fait, un des quartiers de Douala où la population est des plus importantes. Dès 1980, l'espace urbain de Douala est saturé, c'est vers les Akwa que l'administration va à nouveau se tourner pour réaliser sa politique de logements sociaux et modernes. C'est sur les terres d'Akwa nord que seront bâties les lotissements modernes de Bonamoussadi-Bonangang. Aujourd'hui telle une pieuvre, la ville s'est emparée des terrains de Bangué. Le rythme d'urbanisation, s'il se poursuit à la vitesse actuelle, atteindra certainement Bonabeyike et Bonangando dans les prochaines années. Akwa apparaît aujourd'hui à bien des égards, comme une terre d'accueil et de cohabitation.
Les principaux quartiers de Douala:
Akwa, Bali, Bonaberi, Bonapriso, Bonanjo, Bonamoussadi, Denver, Santa Barbara, Kotto, New Bell, cité Sic, Bonamoukouri, Bépanda, Maképé, quartier Nylon, Bonamikengue, Congo, Madagascar, Beaux-arts, Nkololoun, Youpwé, Bonabéri, Mboppi, Bessengué.

Embouteillage monstre
 
Mboppi est le plus grand marché de la sous région d’Afrique centrale, les embouteillages y sont quasi permanent, les livreurs doivent pour déposer leurs cargaison se faufiler entre les caisses, les cartons qui jonchent le parterre, nul ne saura vous dire qui a déposé quoi à cet endroit, ça grouille de partout à l’image même de Douala ou la circulation est presque aussi intense la nuit que le jour. Le marché de Mboppi est l'un des rares de Douala à être tenu par les commerçants eux-mêmes.

Un commerce au marché de Mboppi

Des chaises en plastique de toutes les couleurs, qui en veut!!!!!

Le commerçant nous guette dans son coin, le voyez-vous?
 
Prendre des commerçants ou des passants en photo relève toujours de l'exploit, car les camerounais ont une sainte horreur de se faire "filmer" comme on dit au Cameroun. S'ils vous surprennent, gare à vous les insultes voleront par dessus vos têtes ou alors vous serez confrontés à moult négociations afin de vous faire sortir quelques pièces afin de conserver la photo.

Rue principale du marché Congo au crépuscule
 Ce marché très connu et très populaire se trouve au quartier New Bell.

Le monument de la liberté
Fait avec des matériaux de récupérations, il mesure environs 10 mètres de haut. Il est censé représenter le Ndjoudjou "Le monstre" cette oeuvre se trouve au rond point Deïdo.

Juste entre les deux
 Ce segment de rue relie le rond point Deïdo au pont sur le Wouri

Le Général Leclerc, Philippe de Hautecloque
En souvenir du passage du Général Leclerc au Cameroun, ce monument se trouve en façade de la Poste centrale. "Coucou Julie"

Copyright www.souvenirducameroun.com ® Mylène et Christian date de 1ière édition le 28/01/2004. Tous droits réservés reproduction interdite même partielle.