Partager ce site sur Facebook    Qui sommes-nous   Recommander ce site   Page de démarrage    Nos liens    Infos navigation    Mentions légales    Contact   

Accueil
Vues sur Yaoundé
Yaoundé suite 1
Yaoundé suite 2
Autour de la table
La bonne viande
Visite au village
Kribi la belle
Autour de Kribi
Chez les pygmées
Douala le grande
Douala suite 1
Douala suite 2
Ngaoundéré
Nord & Extrême Nord
Maroua authentique
Tour d'horizon
Tour d'horizon suite
Foumban
Foumban suite
Bafoussam
Bafoussam suite
Autour de Bafoussam

Ebom Essowa
Ebom Essowa suite
Notre mariage
L'épreuve des taxis
Bamenda
Bafut et environs
Kumbo et Oku
Kumbo et Oku suite
Le Mont Cameroun
Buéa l'Anglophone
Limbé la balnéaire
Expressions locales
L'artisanat local
Ebolowa
Les bonnes adresses
La gastronomie
Les cartes détaillées
Lions Indomptables
Mon argumentaire
Notre Livre d'or
Nos liens
L'avatou' Cam
Suggestions tourisme
Les hébergements
Formalités de départ
Vivre au Cameroun
Mentions légales







mesure d'audience


L'Adamaoua est la troisième province du Cameroun, elle est frontalière avec la République Centrafricaine à l'est et le Nigeria à l'ouest. C'est une zone montagneuse elle marque la frontière entre les forêts équatoriales humides du Sud et la savane au Nord. La terre est assez pauvre la principale activité économique est l'élevage des boeufs et des zébus. La religion islamique est bien implantée, les Peuls sont les plus représentatifs de cette province. Ngaoundéré chef lieu de la province de l'Adamaoua est accessible en train à partir de Douala et Yaoundé. Située à 1200 mètres d'altitude, sa situation de point de transition entre le Nord chaud et le Sud plus frais lui confère un climat agréable. Le marché très animé du quartier baladji vous sublimera ainsi que le Palais du Lamido et son musée.
Ngaoundéré est une ville assez isolée de la partie centrale du Cameroun. Il n'existe pas de route goudronnée reliant la ville à la capitale du pays. La piste existante vers le sud est considérée comme en mauvais état et peu empruntée par les voyageurs. Depuis 2007, une nouvelle route bitumée de 393 kilomètres relie Ngaoundéré au Tchad (Ngaoundéré - Touboro - Moundou). Cette route a été construite avec le concours du Fond européen pour le développement. Auparavant, l'aéroport, à vocation régionale, accueillait des avions moyen-courriers. Depuis 2008, il n'y a plus de trafic aérien commercial desservant Ngaoundéré. Ngaoundéré est le terminus de la ligne Camrail Douala - Yaoundé - Ngaoundéré. Cette ligne, à voie métrique, est très utilisée pour le transport des marchandises (desserte du Tchad par le port de Douala) et y circule un train de voyageurs (départ chaque soir dans chaque sens, durée du trajet de 15 à 20 heures). Ce train vétuste, connait de fréquents problèmes techniques entraînant des retards importants.
L'université de Ngaoundéré a été créée en 1993 dans le cadre de la réforme universitaire. On comptait en 2007 environ 12 000 étudiants, et 15 500 en 2008. Les effectifs étudiants ont rapidement augmenté ces dernières années, d'autant que cette Université est pour l'instant la seule au nord Cameroun, et accueille aussi des étudiants tchadiens. C'est l'université la plus éloignée de Yaoundé, et elle souffre de cet état de fait, notamment au niveau des infrastructures et du matériel, puisqu'elle a une bibliothèque très peu fournie et ne bénéficie pas encore d'une bonne connexion à Internet. Pour y remédier, les facultés s'organisent elles-mêmes, à l'instar du décanat de Droit qui est en train de monter un Centre de documentation destiné aux étudiants de second cycle.


Le Lamidat de Ngaoundéré
 
Le lamidat est une chefferie traditionnelle, selon mes connaissances du pays, les lamidats existeraient au Cameroun depuis le 17e siècle, ils ont été constitués à la suite des conquêtes islamiques il y a de cela environ 250 ans, il y aurait environ six lamidats au Cameroun.

Deux cavaliers prêts pour la Fantasia à Ngaoundéré
 
La fantasia animée par des cavaliers chevauchant à bride abattue, les jours de fête, des montures de race pur-sang superbement harnachées constitue l'une des manifestations les plus spectaculaires de cette province.

Troupeau de boeufs à Ngaoundéré
 
La ville de Ngaoundéré, en raison probablement de son climat et de sa position de capitale de la région est leader de l’élevage bovin au Cameroun cette région qui détient environ 60% du Cheptel, apparaît aussi comme la capitale du Kilishi produit constitué de lamelles de viandes pimentées et séchées.

Un climat propice à la verdure
 
Le climat de Ngaoundéré est tempéré, car cette zone de savane arborée est située à 1200 m d'altitude, des écarts de température importants ont lieux en saison sèche. Le bétail quitte en partie les hauteurs de l'Adamaoua en saison sèche pour rejoindre les plaines plus basses.

La case Mboum à Ngaoundéré, plus de cinq siècles
 
C'est une ville principalement peuplée de Foulbé musulman, de Mboum et d'Haoussa.

Le mont Ngaoundéré
 
Nom d’origine Mboum qui signifie la montagne au nombril qui donna son nom à la ville de Ngaoundéré

L'université de Ngaoundéré
 
Le Centre universitaire de technologie de Ngaoundéré a ouvert ses portes en 1982 et est devenu université en 1993.
Une vue du lac Ngaoundaba
 
Julie en pleine méditation sur les berges du lac Ngaoundaba, ce lac est situé à une vingtaine de km au sud-est de Ngaoundéré et à 3 km au sud-ouest du village de Dibi.

Le lac Ngaoundaba sous un autre angle
Ce lac se trouve proche du Ranch qui porte le même nom, un autre lieu touristique du Cameroun

Les chutes de la Vina
 
À environ 15 km de Ngaoundéré, sur la route de Meiganga, vous passerez sur la rivière Vina. Il y a aussi le lac de la Vina ou se trouvent des hippopotames et des crocodiles, donc baignade interdite.

L'université de Ngaoundéré
 
Le Centre universitaire de technologie de Ngaoundéré a ouvert ses portes en 1982 et est devenu université en 1993.


Vue sur le lac Tizon
 
Petit lac de cratère d'environ 50 m de profondeur, bordé d’arbres, c'est un endroit agréable pour la détente. La légende rapporte que les eaux du lac changent de couleur.


L'université de Ngaoundéré
 
Le Centre universitaire de technologie de Ngaoundéré a ouvert ses portes en 1982 et est devenu université en 1993.


Une termitière
 
Cette termitière se trouve proche du lac Tizon. Les termites ont un rôle important dans la gestion des écosystèmes, car ils sont des décomposeurs des bois morts. Ils participent donc à la dégradation naturelle des espèces végétales mortes et à leur recyclage. Les termitières peuvent avoir différentes formes et différentes tailles certaines peuvent être très grandes, voir une autre forme de termitière ici


L'université de Ngaoundéré
 
Le Centre universitaire de technologie de Ngaoundéré a ouvert ses portes en 1982 et est devenu université en 1993.


La gare ferroviaire de Ngaoundéré
 
Environ 600 km séparent Yaoundé de Ngaoundéré. Cette ville n'est accessible que par l'inconfortable train un voyage très éprouvant.

Copyright www.souvenirducameroun.com ® Mylène et Christian date de 1ière édition le 28/01/2004. Tous droits réservés reproduction interdite même partielle.