Partager ce site sur Facebook    Qui sommes-nous   Recommander ce site   Page de démarrage    Nos liens    Infos navigation    Mentions légales    Contact   

Accueil
Vues sur Yaoundé
Yaoundé suite 1
Yaoundé suite 2
Autour de la table
La bonne viande
Visite au village
Kribi la belle
Autour de Kribi
Chez les pygmées
Douala le grande
Douala suite 1
Douala suite 2
Ngaoundéré
Nord & Extrême Nord
Maroua authentique
Tour d'horizon
Tour d'horizon suite
Foumban
Foumban suite
Bafoussam
Bafoussam suite
Autour de Bafoussam

Ebom Essowa
Ebom Essowa suite
Notre mariage
L'épreuve des taxis
Bamenda
Bafut et environs
Kumbo et Oku
Kumbo et Oku suite
Le Mont Cameroun
Buéa l'Anglophone
Limbé la balnéaire
Expressions locales
L'artisanat local
Ebolowa
Les bonnes adresses
La gastronomie
Les cartes détaillées
Lions Indomptables
Mon argumentaire
Notre Livre d'or
Nos liens
L'avatou' Cam
Suggestions tourisme
Les hébergements
Formalités de départ
Vivre au Cameroun
Mentions légales







mesure d'audience


Une concession privée à Makénéné
 
Makénéné est situé à environ 175 km de Yaoundé, en allant vers l'ouest et le nord-ouest. Compte tenu de la longueur du trajet entre la capitale et ces grands pôles du pays, la ville de Makénéné est un point d'arrêt pour les automobilistes et les voyageurs. C'est un marché qui tourne 24 h sur 24, et il y a une animation particulière de jour comme de nuit. On y a construit des hangars couverts de pailles, qui donnent une vue très originale.

Arrêt au carrefour Tonga après Makénéné
 
Les passagers peuvent déguster des plantains mûrs, des prunes, etc. Cet arrêt se trouve bien sûr à l'ouest, la ville exacte c'est Tonga, un arrondissement du département du NDÉ dont le chef lieu est Bagangté.

Le centre de traitement des eaux à l'entrée de Bansoa
 
Bansoa se trouve dans l'arrondissement de Penka-Michel, entre Bafoussam et le village de Bamendjou. Bansoa est une ville du groupement ethnique Baloum qui lui même est divisé en sept grands sous-groupes.

La case du gardien des chutes à Bansoa
 
En bamiléké, Bansoa (Sâ) veut dire Sorcellerie, magie. Au départ cette population était très têtue et pratiquait la sorcellerie grâce à laquelle elle était difficilement vaincue. Bansoa se trouve dans le département de la Menoua, dont le chef lieu est Dschang.

L'escalier qui descend vers les chutes de la Metché
 
Pas seulement un site touristique, beaucoup de Camerounais y ont trouvé la mort par le passé !

Les chutes de la Métché
 
Des milliers d'opposants camerounais qui luttaient pour l'indépendance dans les années 50 à 60 ont été jetés dans ces chutes, c'est un endroit mystique et sacré. De nos jours, il apparaîtrait que des rituels de sorcellerie y seraient encore pratiqués, cela fait partie du mystère qui entoure aujourd’hui les chutes de la Metché, il en fait aussi sa curiosité.

Proclamation de l’indépendance du Cameroun le 1er janvier 1960 :
Conformément, 1/- à la résolution des Nations Unies du mois de mars 1959, 2/- à la résolution de l’Assemblée Législative du Cameroun, ALCAM, du 24 octobre 1958 préconisant la levée de la tutelle des Nations Unies le 1er janvier 1960, 3/- au rapport de la 4ème et dernière Mission de visite des Nations Unies de décembre 1958, le vendredi 31 décembre 1959 à 0 heures, le Cameroun est devenu indépendant.

Ahmadou Ahidjo jusque là premier ministre, a fait un discours mémorable le 1er janvier 1960, il est devenu président de la République Camerounaise le 5 mai 1960.
Magnifique décor naturel autour des chutes
 
Un décor sublime qui tente de faire oublier l'histoire. Les chutes de la Métché sont situées après le carrefour allant vers Dschang, au niveau du pont sur la Métché et de la station de traitement des eaux de la SNEC à Bansoa qui ravitaille Bafoussam. La Metché est un des grands fleuves camerounais.

Toujours les chutes
 
Des barrières gardent les touristes à bonne distance des chutes, mais une échelle "seulement utilisable par les autochtones" descend jusqu'au pied des chutes pour les rituels.

La chefferie Bandjoun
 
La plus belle et la plus connue des chefferies du pays bamiléké elle se trouve à environ 20 km de Bafoussam sur la route de Banganté. Vieille de trois siècles, la chefferie est l’une plus importante du Cameroun et compte 200 000 membres. La chefferie abrite aussi un musée où l'on trouve les accessoires d'anciens chefs, le patrimoine de la famille, la case sacrée, la case du tambour, le la'akam, lieu d'initiation des nouveaux chefs.

Résidence d'un notable en face de la Chefferie Baham
 
Baham, située dans la Province de l’ouest du Cameroun, à 300 kilomètres de la capitale Yaoundé, sera votre ville d’accueil vous y découvrirez la culture des ethnies Bamilékés et Bamouns. Au coeur de la forêt équatoriale, dans des paysages naturels exceptionnels, vous découvrirez les chefferies (royaumes) traditionnelles et serez initiés aux coutumes ancestrales du peuple camerounais si vous êtes ouvert d'esprit et si vous le voulez. À Baham, se trouve aussi le Col du Batié (1850 mètres). Remarquable panorama sur la région.

La place des fêtes de la chefferie Baham
 
En pays bamiléké, les fêtes sont toujours spectaculaires et colorées, à mon avis, les plus jolis masques et les plus belles tenues proviennent de cette région. Cette ethnie est très attachée à ses origines. La principale fête étant les festivités du Nguon. Aussi, si vous avez de la chance, vous tomberez sur la fête des funérailles qui honore les défunts de l'année.

Une vue superficielle des grottes sacrées de Baham
 
Ces grottes représentent un mystère. Il s'agit de trois grands rochers qui s'étendent sur près de 1000 mètres carrés. En dessous de ces mystérieux rochers, il y a comme une maison surnaturelle très spacieuse, où l'on n'entre pas n'importe comment. Il y a un gardien de la grotte et toutes les visites doivent être faites sous sa conduite. Si l'on s'y hasarde seul, il peut disparaître mystérieusement. Il est impossible de faire des photos de ce lieu sacré à partir de l'intérieur, votre appareil va se griller. C'est ici que le fétiche des Baham est gardé et plusieurs rites se font là-bas. Le nom des grottes c'est "FOVU" qui est également le nom de l'équipe de football du département des hauts plateaux. Lorsqu'il y a des grandes échéances, c'est ici que cette équipe fait sa retraite avant de descendre sur le terrain. Il y a plein de choses à dire sur ces grottes.

Cérémonie traditionnelle d'inhumation à Baham
 
Participation à une cérémonie rituelle de Funérailles. Des tenues hautes en couleurs, danses et chants traditionnels.

Copyright www.souvenirducameroun.com ® Mylène et Christian date de 1ière édition le 28/01/2004. Tous droits réservés reproduction interdite même partielle.