Partager ce site sur Facebook    Qui sommes-nous   Recommander ce site   Page de démarrage    Nos liens    Infos navigation    Mentions légales    Contact   

Accueil
Vues sur Yaoundé
Yaoundé suite 1
Yaoundé suite 2
Autour de la table
La bonne viande
Visite au village
Kribi la belle
Autour de Kribi
Chez les pygmées
Douala le grande
Douala suite 1
Douala suite 2
Ngaoundéré
Nord & Extrême Nord
Maroua authentique
Tour d'horizon
Tour d'horizon suite
Foumban
Foumban suite
Bafoussam
Bafoussam suite
Autour de Bafoussam

Ebom Essowa
Ebom Essowa suite
Notre mariage
L'épreuve des taxis
Bamenda
Bafut et environs
Kumbo et Oku
Kumbo et Oku suite
Le Mont Cameroun
Buéa l'Anglophone
Limbé la balnéaire
Expressions locales
L'artisanat local
Ebolowa
Les bonnes adresses
La gastronomie
Les cartes détaillées
Lions Indomptables
Mon argumentaire
Notre Livre d'or
Nos liens
L'avatou' Cam
Suggestions tourisme
Les hébergements
Formalités de départ
Vivre au Cameroun
Mentions légales







mesure d'audience


Allez hop on s'en jette une bien méritée
 
Village reculé, Ebom Essowa est un village sans eau courante ni électricité, l'accueil est authentique, il sera impossible pour vous d'échapper à offrir à boire le vin de palme particulièrement corsé de ce village, de même que vous devrez le boire avec le chef du village ou son représentant en guise de fraternité, un refus pourrait être considéré comme un affront.

Et on va rendre visite aux gens du village
 
Les forêts communautaires du sud-ouest du Cameroun sont parmi les plus denses et les plus riches en bois tropicaux, on y trouve aisément l'ébène (bois noir) mais également le pachy, le bibunga, le bibolo et l'acajou, etc. Il est hors de question pour quiconque de s'aventurer dans ces forêts sans autorisation du chef de la communauté.

Celui-là sculpte un crocodile dans le bois d'ébène
 
Des heures de travail, une patience à toute épreuve pour réaliser des objets en bois précieux qui ne seront vendus que l'équivalent d'un euro maximum aux revendeurs des grandes villes du pays.

Les enfants du village nous font voir leur vélo favori
 
Toute la région est peuplée de campement des ethnies pygmées, notamment les clans Lala et de Bakola. Les tribus Ngoumba, Kwassio (Maka-Njem) et Bagyeli résident également dans le secteur, les Bagyelis (vers Kribi) ayant dû se sédentariser sous l'effet des exploitations forestières depuis les années 1960 et du Pipe Line Tchad-Cameroun depuis 1999.

Très fiers de poser pour le blanc
 
Ils vivent principalement de l'agriculture vivrière, la cueillette, la pêche dans le fleuve et la chasse sont les activités principales. Il y a aussi quelques plantations de cacao. Ebom Essowa se situe à 37 km de Lolodorf et seulement accessible par la piste. Lolodorf se trouve à 110 km de kribi par une piste entièrement défoncée et à 280 km de Yaoundé.
Celui-ci est plutôt pilote de formule 1
 
Mounou t'es yor avec ton bolide, tu veux nous faire la concurrence je vois.

La Lucas Mill
 
Véritable scierie mobile, un moteur de 27 CV permet de débiter le bois des grumes en planches avant de les sortir de la brousse.

La loi forestière du Cameroun prévoit différents titres pour exploiter du bois en forêt: les Unités Forestières d'Aménagement (UFA ou concessions), les forêts communautaires, les forêts communales, les Ventes de Coupes ou ce que l'on appelle les "petits titres". Les petits titres sont des autorisations spéciales, délivrées par le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), qui permettent de récupérer le bois lors de l'ouverture d'une route ou lors de la création d'une plantation. Le Cameroun, un des principaux exportateurs de bois vers l’Europe, n’est pas épargné par l’abattage sauvage des arbres, ce sont les coupes sauvages. Ces coupes, peuvent avoir lieu dans n’importe quelle forêt, l’essentiel pour les auteurs de ces coupes clandestines est que celle-ci se trouve proche d’une route. Ces coupes se concentrent plutôt sur les bois les plus recherchés comme le sapelli, le doussié, le moabi, le wengué, l’iroko ou le pachyloba.


Enfin une partie, le restant est de côté
 


On a tout chargé
 
Mais on trouve plus les clefs du pick-up, qui les a eus en dernier?

Allez on va en brousse déposer tout ça maintenant
 
Trois jours passés à marcher et rouler dans tous les sens viennent de s'écouler, nous sommes ravis de partir, mais un peu triste de devoir les laisser là, seul réconfort pour eux, le souvenir de journées à sourires et de se dire ils reviendront bientôt.

Copyright www.souvenirducameroun.com ® Mylène et Christian date de 1ière édition le 28/01/2004. Tous droits réservés reproduction interdite même partielle.