Partager ce site sur Facebook    Qui sommes-nous   Recommander ce site   Page de démarrage    Nos liens    Infos navigation    Mentions légales    Contact   

Accueil
Vues sur Yaoundé
Yaoundé suite 1
Yaoundé suite 2
Autour de la table
La bonne viande
Visite au village
Kribi la belle
Autour de Kribi
Chez les pygmées
Douala le grande
Douala suite 1
Douala suite 2
Ngaoundéré
Nord & Extrême Nord
Maroua authentique
Tour d'horizon
Tour d'horizon suite
Foumban
Foumban suite
Bafoussam
Bafoussam suite
Autour de Bafoussam

Ebom Essowa
Ebom Essowa suite
Notre mariage
L'épreuve des taxis
Bamenda
Bafut et environs
Kumbo et Oku
Kumbo et Oku suite
Le Mont Cameroun
Buéa l'Anglophone
Limbé la balnéaire
Expressions locales
L'artisanat local
Ebolowa
Les bonnes adresses
La gastronomie
Les cartes détaillées
Lions Indomptables
Mon argumentaire
Notre Livre d'or
Nos liens
L'avatou' Cam
Suggestions tourisme
Les hébergements
Formalités de départ
Vivre au Cameroun
Mentions légales







mesure d'audience


Kumbo, aussi appelé Bonso
 
Kumbo situé dans la province du Nord-Ouest est le chef-lieu du département du Bui. La ville est située à une altitude d'environ 2000 mètres. Kumbo est majoritairement peuplée de personnes issues de l'ethnie Bonso. Kumbo se trouve aussi dans le Grassland, c' est une vaste région de hauts plateaux volcaniques située dans l’ouest du Cameroun. Elle est parfois dénommée "Grassfields" ou "savane camerounaise". Cette zone est très peuplée, un tiers de la population camerounaise y vit, soit plus de 5 millions de personnes. Plusieurs chefferies de la région y ont produit des œuvres d'art remarquables et souvent imposantes.

Autre vue de la ville de kumbo, heureusement que c'est la saison sèche !
 
Pour arriver à Kumbo à partir de Bamenda, on parcourt une cinquantaine de kilomètres pour Ndop sur route goudronnée. Il faut préciser que Ndop est une grande ville, chef-lieu de département. Par la suite, il y a environ cinquante autres kilomètres à parcourir pour Kumbo, sur une route goudronnée en partie. C'est une curiosité camerounaise qui consiste à goudronner sur un tronçon de route essentiellement les parties les plus mauvaises, et laisser le reste en attendant... Du centre de Kumbo, il faut encore parcourir une cinquantaine de kilomètres cette fois sur route entièrement non goudronnée, mais praticable malgré les péripéties, pour atteindre Elak.

Église catholique d'Elak
 
Elak se trouve juste à côté de Oku. Dans la province du nord-ouest, la localité Oku occupe approximativement le centre d’un périmètre délimité par la Ring Road (Bamenda, Kumbo, Nkambe, Wum). S’il est vrai que cette Ring Road demeure un itinéraire mythique, alors qu’en est-il du centre, de ce village, qui se situe au pied du deuxième sommet du Cameroun Mont Oku 3010 d’altitude et à proximité d’un vaste lac de cratère. Oku apparaît comme un bout du monde, reliée par de mauvaises pistes à Kumbo, à l’ouest sur la Ring Road, à Bélo, à l’est sur la route de Bamenda Fundong.

Carrefour à Kumbo, juste devant le Brother Jack's Bar
 
Pour arriver à Kumbo, de Yaoundé le trajet peut se faire en une seule journée en passant aussi par Bafoussam, Foumbam, Jakiri.

Dans l'un des 34 villages d'Oku
 
Oku est entièrement entourée par la savane de basse altitude et de terres agricoles de moyennes altitudes.

La grande case de la chefferie à Oku
 
Oku est un Royaume, comparable au Royaume Bamoun par exemple. Il s'agit d'un grand peuple qui a à sa tête un seul Roi (FON) accepté par tous comme tel. Au-dessous du Roi se trouve des chefs supérieurs qui gèrent une population et un territoire déterminé, mais sous la supervision du Roi à qui ils rendent compte. C'est le cas des 34 villages dont je parle à Oku. La capitale du Royaume est fixée à Elak (comme Foumban!!), qui est plus grande ville du village avec le siège de l'administration et du Royaume.

La gare routière de Kumbo
 
La gare routière de Kumbo dessert toutes les villes et villages du département, ainsi que les villes de Bamenda, Douala, Buéa, Yaoundé. La distance de Kumbo à Yaoundé est d'environ 480 km, de Kumbo à Douala environ 430 km, de Kumbo à Bafoussam 180 km.

L'hôpital Baptiste
 
Les baptistes ont ouvert un important centre ici, comportant l'école, la chapelle, et surtout un grand hôpital bien construit et tenu par des médecins chevronnés, parfois des expatriés. Cet hôpital est l'un des points d'attractions d'une grande partie de la population des provinces de l'ouest et du nord-ouest.

L'entrée de la Convention Baptiste à Jikijem
 
JIKIJEM est 1 des 34 villages d'Oku. Les baptistes ont ouvert un important centre ici, comportant l'école, la chapelle, et surtout un grand hôpital bien construit et tenu par des médecins chevronnés, parfois des expatriés. Cet hôpital est l'un des points d'attractions d'une grande partie de la population des provinces de l'ouest et du nord-ouest. La particularité de ce village est donc qu'à cause du site des baptistes (plusieurs maisons modernes, forte population étrangère...), il y a là une animation particulière en tout temps, c'est devenu le point de distraction des personnes en provenance d'autres villages d’Oku. C'est également là que se trouvent les chutes de Telon, qui est un important site touristique dans la province du nord-ouest.
Traversée du village d'Oku
 
La densité de population dans la région d'Oku est une des plus fortes au Cameroun avec à peu près 140 habitants au km. Deux ethnies principales, résident dans la région, les agriculteurs semi-bantous "Nso, Oku et Kom " et les pasteurs nomades. Les agriculteurs cultivent principalement les haricots, le maïs, les pommes de terre et les caféiers. Les pasteurs sont des Fulani (Mbororo) de la tribu de Jaffren.

Statues sur la case sacrée de la Chefferie Oku
 

Le Trône du Roi Oku
 
Le Royaume d’Oku est la région la plus haute de la province du nord-ouest, et la plus froide du Cameroun en toute saison. Le Royaume est très accidenté, et les nombreuses collines de la région sont toutes exploitées soit pour des plantations, soit pour des constructions. Le Royaume abrite le mont "kilum ijim", qui est un site naturel riche et très sollicité par les chercheurs du monde dans divers secteurs.

Vers la Chefferie de Oku
 
Le village d'Elak Oku a été transformé en chef Lieu d'Arrondissement avec toutes les structures sociales nécessaires. La brigade de Gendarmerie y a été renforcée à cause des nombreux conflits fonciers entre villages.

Autre vue sur le village d'Oku
 
À Oku, le climat est de type tropical humide, caractérisé par une longue saison des pluies d'avril à novembre et une courte saison sèche d'octobre à mars. Le climat subit l'effet de l'altitude qui se traduit par des fortes précipitations et des températures basses.

Une concession typique dans le village
 


Le signe d'un peuple travailleur
 
Les activités à Oku sont centrées autour de l'agriculture en moyenne altitude comme l'apiculture, l'élevage, l'artisanat et l'exploitation des plantes médicinales. L'agriculture est d'autant plus intensive que les sols sont volcaniques et la population dense.

Des paysages exceptionnels à vous couper le souffle
 
C’est une région d’une étonnante beauté, en randonnée, d’un village à l’autre découvrez simultanément leur mode de vie basé sur l’agriculture vivrière, le mil rouge, jaune et blanc, patates douces, pommes de terre, arachide, etc.

Population d'Oku rentrant des champs
 
La couleur de la terre, la végétation et le relief, tout fait oublier que nous sommes en Afrique, on se croirait plutôt en auvergne qu'au Cameroun.

Des paysages à admirer tout simplement
 
C'est vert à souhait.

Copyright www.souvenirducameroun.com ® Mylène et Christian date de 1ière édition le 28/01/2004. Tous droits réservés reproduction interdite même partielle.