Partager ce site sur Facebook    Qui sommes-nous   Recommander ce site   Page de démarrage    Nos liens    Infos navigation    Mentions légales    Contact   

Accueil
Vues sur Yaoundé
Yaoundé suite 1
Yaoundé suite 2
Autour de la table
La bonne viande
Visite au village
Kribi la belle
Autour de Kribi
Chez les pygmées
Douala le grande
Douala suite 1
Douala suite 2
Ngaoundéré
Nord & Extrême Nord
Maroua authentique
Tour d'horizon
Tour d'horizon suite
Foumban
Foumban suite
Bafoussam
Bafoussam suite
Autour de Bafoussam

Ebom Essowa
Ebom Essowa suite
Notre mariage
L'épreuve des taxis
Bamenda
Bafut et environs
Kumbo et Oku
Kumbo et Oku suite
Le Mont Cameroun
Buéa l'Anglophone
Limbé la balnéaire
Expressions locales
L'artisanat local
Ebolowa
Les bonnes adresses
La gastronomie
Les cartes détaillées
Lions Indomptables
Mon argumentaire
Notre Livre d'or
Nos liens
L'avatou' Cam
Suggestions tourisme
Les hébergements
Formalités de départ
Vivre au Cameroun
Mentions légales







mesure d'audience


Immanquable dès votre arrivée à Ebolowa, le rond-point Tamzou
 
Ebolowa est le chef-lieu de la province du sud et du département de la Mvila au Cameroun. L'ethnie principale y demeurant est le Bulu "prononcer Boulou". Outre la langue principale qui est le Bulu, forme régionale des langues Béti-Bantou, on y parle surtout couramment le français. Ebolowa est remarqué dans le pays pour son Collège privé, "le Collège Unis d'Élat". La production cacaoyère et l'industrie forestière dominent le secteur.

Il est situé place de l'an 2000
 
Le département de la Mvila compte 8 arrondissements : "Biwong-Bane, Biwong-Bulu, Ebolowa Ier, Ebolowa IIe, Efoulan, Mengong, Mvangane, Ngoulemakong "

Les armoiries de la ville
 
Le Bulu est parlé principalement au Cameroun par environ 800 000 personnes, dont pour 200 000 d'entre elles c'est la langue maternelle. Ebolowa et Sangmelima sont les deux principales villes où l'on parle le Bulu.

Sur l'autre face honneur aux Lions Indomptables
 
Principale ville de la région sud au Cameroun, la ville d'Ebolowa se situe à 170 km de Yaoundé et de Kribi, cette ville à l’allure paisible ressemble à un grand village où une bonne ambiance règne, la population est plus accueillante qu'ailleurs au Cameroun. Ebolowa est reconnue pour être une ville très propre.

Exceptionnel pour le Cameroun, ces gens qui ont insisté pour être photographiés
 
Petit square très agréable, ou les autochtones se retrouvent souvent pour discuter du quotidien ou faire le petit Kongossa bien camerounais, des dizaines de personnes se donnent rendez-vous là chaque jour.

Ebolowa ou les motos taxis "Bend Skin" sont bien présentes  
Bien que très joli, le centre-ville d'Ebolowa n'offre pas de grands intérêts touristiques, par contre les alentours sont très connus et beaucoup d'itinéraires s'offriront à vous, notamment le très connu piton rocheux du village d'Ako'Akas niché au coeur de la forêt équatoriale, situé à environs 40 km au sud est de la ville sur la route qui relie Ebolowa à Mékomo, mais les circuits ne sont hélas pas bitumés, il vous faudra impérativement prendre un 4x4 surtout lors de la saison des pluies. Le peuple Bulu qui compose cette localité d'Ako'Akas est divisé en deux sous groupes, "Les Yemissems et les Yemekaks".
Vue sur un marché depuis le lac municipal
 
Les principaux quartiers d'Ebolowa sont: "New-bell, Nko'ovos, Angalé, Mekalat-Yewol, Ebolowa-si, Abang" . Le Cameroun est considéré comme le grenier de l'Afrique centrale, le commerce avec le Gabon et la Guinée équatoriale (tout proche) pourrait s'intensifier dans quelque temps à travers les marchés frontaliers d'Abang-Minko et de Kyé-Ossi, mais l'état des routes reste catastrophique, cela semble devenir une préoccupation pour les autorités locales qui commencent à étudier un grand projet de réfection routière.

Le lac municipal d'Ebolowa
 
Ce lac fait l'objet d'un projet d'aménagement pour un tourisme durable dans le Sud Camerounais, ce projet permettra d'aménager les berges, créer une base de sport nautique, curage du Lac et envisager la construction d'un hôtel en bordure.

Il regorge de poissons et se situe à l'entrée de la ville
 
Ebolowa est d'une superficie de 5680 km² pour une population estimée à 100 000 habitants, son climat est de type équatorial avec des températures moyennes de 25°. Les principales activités de la région sont l'agriculture, l'élevage, la pêche et le commerce. Ebolowo'o nom d'origine d'Ebolowa en langue Bulu signifie "chimpanzé pourri".
Si vous aimez les légendes, vous pourrez aussi vous rendre "toujours en 4x4" au gouffre de Mbilebekon appelé aussi "Trou des fantômes" il serait, selon les locaux, habités par un monstre enchaîné. Ce gouffre se trouve à 20 km par une piste à l'est proche du village de Nkoétyé.

De son vrai nom le lac d’Angalé
 
Il a surtout besoin d'être curé

Une sorte de Héron local
 
À Ebolowa, vous trouverez les meilleurs Bobolos "a mon goût" appelé aussi Boblis, j'en ai mangé d'excellents avec le silure au bouillon. Mais les Bulus adore par-dessus tout le plantain pilé "Ntouba ekon" ils le mangent souvent avec le "Mendim me zong" un bouillon d'aubergines.

La sortie de la ville
 
Un peu tristounet de devoir quitter cette ville à la population joyeuse et ou le folléré est excellent, mais notre but n'avait pas pour objectif le tourisme, notre mission accomplie vers la fin de journée, nous devons rejoindre Yaoundé, par cette route aussi fréquentée par les grumiers que l'axe Douala-Yaoundé, mais bien moins dangereuse du fait que les grandes vitesses ne sont pas permises, à cause des nombreux virages très prononcés, et ou les barrages sont nombreux. Je retournerai à Ebolowa, je n’en ai pas fini avec cette ville qui m'a un peu marquée..

Copyright www.souvenirducameroun.com ® Mylène et Christian date de 1ière édition le 28/01/2004. Tous droits réservés reproduction interdite même partielle.