Partager ce site sur Facebook    Qui sommes-nous   Recommander ce site   Page de démarrage    Nos liens    Infos navigation    Mentions légales    Contact   

Accueil
Vues sur Yaoundé
Yaoundé suite 1
Yaoundé suite 2
Autour de la table
La bonne viande
Visite au village
Kribi la belle
Autour de Kribi
Chez les pygmées
Douala le grande
Douala suite 1
Douala suite 2
Ngaoundéré
Nord & Extrême Nord
Maroua authentique
Tour d'horizon
Tour d'horizon suite
Foumban
Foumban suite
Bafoussam
Bafoussam suite
Autour de Bafoussam

Ebom Essowa
Ebom Essowa suite
Notre mariage
L'épreuve des taxis
Bamenda
Bafut et environs
Kumbo et Oku
Kumbo et Oku suite
Le Mont Cameroun
Buéa l'Anglophone
Limbé la balnéaire
Expressions locales
L'artisanat local
Ebolowa
Les bonnes adresses
La gastronomie
Les cartes détaillées
Lions Indomptables
Mon argumentaire
Notre Livre d'or
Nos liens
L'avatou' Cam
Suggestions tourisme
Les hébergements
Formalités de départ
Vivre au Cameroun
Mentions légales







mesure d'audience


La plage de Campo beach
 
L'embouchure du ntem, un autre grand fleuve du Cameroun qui se jette dans la mer ici à Campo beach. Il faut noter que nous sommes à 200 m de la Guinée Équatorial, et c'est dans cette ville frontière que s'effectuent les échanges commerciaux entre les deux pays à travers le fleuve ntem. Les pirogues que vous voyez servent de taxi entre les deux communautés. La traversée coute 500 francs CFA, pour aller d'un pays à un autre.

Julie à l'entrée du parc national de Campo Ma'an
 
Situé dans le sud du Cameroun, le parc national de Campo Ma'an a été créé en 2000 dans la foulée du Sommet de Yaoundé sur la protection des forêts d'Afrique centrale. Il abrite de nombreux animaux menacés comme l'éléphant, le gorille ou le chimpanzé, ainsi que des plantes qu'on ne trouve nulle part ailleurs. Mais cette richesse biologique est menacée par le braconnage, les conflits sur l'affectation des terres et la spéculation foncière. Cette forêt est habité par des hommes petits par la taille, mais grands par le coeur "les pygmées Bagély". Le WWF assure la protection du parc national de Campo Ma'an. Ce parc abrite quelques 80 espèces de mammifères, 302 espèces d'oiseaux, 122 espèces de reptiles, plus de 80 espèces d'amphibiens, 249 espèces de poissons et près de 390 espèces d’invertébrés dont sept non encore répertoriées au Cameroun c'est un paradis pour les amoureux de la nature.

Piste traversant le parc
 
En plein coeur de la forêt équatoriale humide pas très loin des campements pygmées.

Une termitière
Pour celle-ci, une hauteur de plus de 60 centimètres. La photo a été prise à l'intérieur du parc national de Campo Ma'an où d'ailleurs on en trouve de toutes les formes et de toutes les dimensions. "ici la forme est assez suggestive, n'est-ce pas"


L'écotourisme l’avenir pour Campo Ma’an et sa région :
Le parc de Campo Ma’an a tout les atouts pour attirer les touristes, c’est un véritable réservoir de la biodiversité. Campo Ma’an et sa région reste très attrayant pour le touriste en quête d’écotourisme. À proximité du parc se trouve la réserve naturelle de Rio-Campo en Guinée équatoriale, de ce fait il existe un échange d’habitat pour les grandes espèces comme les chimpanzés, les buffles ou encore les éléphants. Le WWF a signé un accord avec le gouvernement camerounais et le ministère des forêts et de la Faune qui consiste à apporter une assistance technique et financière. Campo Ma’an se trouve non loin de la zone côtière de Kribi et la pression est forte de la part des industriels, car c’est dans cette zone que se trouve les terminaux pétroliers avec le Pipe Line Tchad-Cameroun. Sur le site de grand Batanga est prévu un port en eaux profondes qui ne devrait pas causer de torts directs au parc de Campo Ma’an. Néanmoins, la volonté farouche des gérants du parc et de ses partenaires à développer l’écotourisme portera ses fruits étant donné que les activités industrielles qui se développent apporteront un flux touristique qui sera bienvenu et que le gouvernement camerounais veut sauvegarder cette zone de toutes dégradations industrielles.
Site de conservation des tortues marines à Ebodjé
Dans cette case, il y a des carapaces de tortues marines qui viennent régulièrement pondre sur la plage. Village de pêcheurs, Ebodjé a récemment été choisi comme site de protection des tortues marines parrainé par la S.N.V. De novembre à janvier, elles viennent régulièrement pondre sur les plages. Le village d’Ebodjé est situé au bord de l'Océan Atlantique, à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Kribi, en direction de Campo.

En compagnie de l'aînée du village
 
Son âge, un mystère. Elle veille avec sérénité sur les quatre générations issues de sa descendance présentent au village. Photo prise vers Ebodjé.

La lessive
Dans un bras mort du fleuve, les enfants du village lavent le linge, le petit garçon lui se baigne.

C’est la brousse à quelques petits km de la ville
Dommage que ce vestige en béton au milieu de l'eau, datant de la colonisation, gâche ce décor sublime, photo prise en sortant de kribi en direction d'Ebodjé.

Mylène toujours souriante
 
Cédric est déjà en route, aviez-vous remarqué ?

Dans ce village reculé de pêcheurs, les enfants s'arrêtent de jouer le temps de prendre la photo.
N’ importe où au Cameroun, même au plus profond de la brousse un accueil remarquablement chaleureux est réservé aux touristes.

Copyright www.souvenirducameroun.com ® Mylène et Christian date de 1ière édition le 28/01/2004. Tous droits réservés reproduction interdite même partielle.